AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fonky family (plusieurs)

Aller en bas 
AuteurMessage
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:49

Seta vu que ta pas écouter je le fais parce que sa fou le bordel !!

Bad Boy's de Marseille :
{Refrain:}
Tempérament fatigué, on est né sous le soleil
Tu reconnais bien là le style des bad boys
Chaque jour que Dieu fait, à 3 heures, j'ai encore sommeil
Tu reconnais bien là le style des bad boys
Au lever, poste à fondu, bon son dans les oreilles
Tu reconnais bien là le style des bad boys
Et le soir, tard, les renards se ruent sur l'oseille
Tu reconnais bien là le style des bad boys de Marseille

Canaille, un mauvais garçon
Canaille, un mauvais garçon
Canaille, un mauvais garçon

La vie est courte
Les délices du bonheur substantiel
La mort frappe l'oiseau
Assassiné en plein ciel
Le sol collabore
A emporté des fois les corps
Le bad boy sort
Quand le porc au nord s'endort encore
Mourir trente ans
Passer du bon temps
L'angoisse qu'un enfant fait du flaire
Un type arrogant
Assuré de voir un autre jour sous les coups
Je peux quand même apprécier
Un coucher de soleil comme vous
Rester lucide
Si les soucis trouble ma raison
Quand des tour de béton
S'érigent à l'horizon
Mais vraiment c'est drôle
Ma philosophie
Est-elle un saule
S'élève vers les yeux
Pour replonger plus tard vers le sol
Vision de cauchemar, noir
Désert du savoir, voir
L'ange déchu ma mise sur le purgatoire
Croire en soi
Rien de nouveau sous le soleil
Tu reconnais bien là le style des bad boys

{au Refrain}

On a dit de Marseille qu'elle était la ville initiale
On ne vit qu'une fois
Faut prendre du bon temps, oui, autant
Profiter des instants les plus plaisants
Le monde est ainsi truffé de subtilités
Trésors cachés de gatsés
Suffit de les débusquer
En abuser avec aise et...

Tu veux me faire confiance
J'entre dans la danse
Un sale gosse de plus siège
A la table des hautes instances
Un acro du micro
Qui fera mal ta tête
Prend un aspo
Et laisse faire les pro, m'a dit Marseille

Maintenant tu sais que dans ma ville
Des mecs déchirent
Multiplier notre empire
Graver notre musique
Dans tes souvenirs
Faire le mal car
Dorénavant la famille sort du côté obscur, sur
De t'avoir à l'usure, gazier

{au Refrain}

Chaud comme Marseille
Dans ma vie, y a rien
Pourtant elle est grande
Des 90s sous contrebande
Façon Luciano
Dans la légende
L'indompté entre
Armes blanches, branché
Laisse des traces aux intrus yo, le Rat
Fracasse les instras sur instru

Dans la rue les combattants
Serre les rangs
Fiers, même sans un franc
Oublie la frime, comprend
J'envoie mes rimes comme des cinq francs
Grand ou petit noyé dans la masse
Les rapaces manque d'espace
Se tirent dans les pattes
Fait place au bagarreur du mic

Ici c'est Mars, surface rouge
La population panique
Histoire, tragique
Atmosphère tendue, volcanique
Linge pendu, murs salis
Boss, trafic
Tape au cœur de la zique automatique
De ma click

{au Refrain:}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:50

La furie et la foie :
Le micro marche
Pas besoin de ploum pour le prendre
De la main sur un joint
Ça part sur un boum
Son, tous bombent dessus
Même déçu, bon sang, faut que tu sues
Le boxon vient du sud
Pas sur alors suis
Je dois dire public merci
Comment faire si on me siffle
Je m'imagine sur sur Percier
Et je persiste
Le Rat maniait le mic, l'amis
Comme Mani manie le flingue
Dans les rues de Miami
La nuit ??
Gâtés mais pas feintés
Si tu viens zapéter
Beauté, ça va se gâter
Mes potes peuvent te guinter et te minter
Le Hip Hop marche et nous onse torche
Je ne suis pas un prince de galère
Comme Brus, cracheur de rimes
Dans une vie de gelbouz et de képouz
Des fois j'esbrouffe encore à l'aluminium
Je bouffe, je bois, je flambe ??
De toute façon rester nature dans ce dur métier
FF représente nique tout plus de pitié présent pour piller
FF surprend à sec à froid
Viens live, y voir y croire à la furie et à la foi
FF sur beat c'est un fusil à te prendre
Jouer des trous dans les vitres
FF s'infiltre en France sans chercher le hit
Les chacals fâchés fument les ?
Avec des rimes prennent du liquide et ciao

{Refrain:}
On défend le Hip Hop de rue avec furie
On descend les faux et les intrus, c'est une tuerie
Bouges mec, cherches pas ce qui cloche
On représente nos proches
Avant de penser à nos poches, gazier
On défend le Hip Hop de rue avec furie
On descend les faux et les intrus, c'est une tuerie
Bouges fille, cherches pas ce qui cloche
Vas-y, remues tes fesses
Fais honneur à la FF, beauté

Ça motive ta génération
Attention, furie et foi en mission
FF de Mars à travers la France
On représente nos proches avant nos poches
Et ce à tout prix
Faut que mon rap de rue crée la surprise
Dans ce putain de pays
Quel est le crime
Si ce n'est de dire ce que l'on vit
J'évince le faux
Avance et fout le feu
Fau, en garde, pahamou
Section fong-fa
Action fong-fu
Tant qu'on nique tout au mic
Sans coup de kung-fu

Tu sais, je viens pas pour défiler
Ni même pour me filer
Mais si des mecs voulent nous défier
On ne va pas se défiler
97, été, FF débarque
Coup de coktel explosif
Lyrics corrosifs
La Familie en furie
On se bat pour le Hip Hop
Celui de la rue
Je fume, je prend des cuites
Mais pour des hits
Je donne pas mon cul
Faut que le rap sauvage perce
Je persévère sans cesses
Pour que les truffes se dressent
Se taisent et disparaissent net
Même combat
Paris à Marseille
Rien à voir avec les embrouilles bidon
New York, L.A.
Si tu donnes avec ça
Vas-y, lève ton bras
Bébé, lève ton bas
Je me le met sur la tête
On fais la nouba
Au fait, moi c'est Sat
Je rappe pour la Fonky
Rien à voir avec ces putains d'simples et funky
J'ai été bercé à coups de Cool'n the Gang
Je prétends pas être dans le rap depuis ma naissance
C'est dingue, mais

{au Refrain}

On défend les jeunes fiers et décidés
Pas la peine d'être aidé
La FF se faufile
Fonce pour accéder à la salle des coffres
Effractions, dangereux sons
Chaud comme le sang
Offre une belle récompense
Pour les services de mon clan
Celui des rataclans
A qui je dédie mes mots
Don Choa, mon mic ??
On crie vengeance
L'état tient trop de monde à l'écart
Regarde ces bourges en cabriolet
Ma parole, ils ont tout ces batards!
Qu'est-ce qui nous reste?
Même l'espoir se barre
Il me faudrait juste un peu de chance
Merde, j'en ai marre de cette routine
La misère et la déprime poussent au crime
Les minots rêvent de la carrière de Jacques Mesrine
FF de Mars défend le Hip Hop de rue avec furie
Nique les intrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:51

Histoire sans fin :
(Don Choa)
Si tu supportes pas le chaleur
Sors de là ! Apporte une arme
T'es en sueur ou juste au bord des larmes
Cascadeur bordélique Don FF section on nique on bat
Rien à foutre des putains d'élections
Hardcore comme le déclenchement d'une putain d'érection
Suite au déhanchement d'une putain tout court
J'sais pas ou j'cours
Franchement tout m'saoule
J'suis pas cool cool
On m'dit tu es fou fou hum
Aller roule roule
Mon crew troue
Prends pas de risque tu l'as bien senti
Vendre des disques ne nous a p't' être pas rendu gentil
Bandit d'bandit le stress devient palpable
Attaque à table mais j'marche sans par-balle
Pur jus d'ruelle piquant pour un plat relevé
Ceux qui nous traitent de mal élevés
Pourraient ne pas s'en relever
Merci Dieu juste pour être en vie
Une pensée à ceux enfermés ou toujours en fuite

{Refrain:}
FF c'est l'histoire sans fin des gars sincères
Arrivés de nul pars on sabotte tout en cinq cinq
Ça monte au cerveau comme un bon mélange
Ça déménage, ça laisse des traces dans les méninges
Attention danger

(Le Rat)
On a pas des guns mais si tu veux vas-y dégaine
Tue nous devant les jeunes pour qu'à la fin ils te dédaignent
On a connu aucune des guerres mais au cas où on sera des gaines
Dis nous qu'est-ce qui pèse ce sera pas à la one again
C'est pour tout mes frères morts
Et ceux qui sont grace à Dieu encore sain et sauf
Ceux qui vivent marginalement
Tout c'qui aiment quand ça chauffe
FF tout ces qui est-ce
On essai d'interpréter c'qu'on écrit magistralement
Pur béton style comme à l'ancienne qu'on s'tate
Mais ou est la belle existence ça fait contraste
Ça fait quoi, ça fait qu'on crache
On s'tue à la tache comme toi, penses tu qu'on s'gache
Tout le monde sait à peu pres c'qu'on vaut
Et ce que nous voulons
2000 fréro FF c'est du chaud bouillon
Mais une fois ton poste m'en respecte toi et ton pote
Quand l'adrénaline monte faut pas qu'ca bloque
On n'arrive de nulle part et sabote tout en cinq cinq
Quand le son flingue on fait ça à la vrai et l'dédie à nos zinzins
FF c'est l'histoire sans fin on t'parle de c'qui chlingue le plus
Quand le son flingue

{au Refrain}

(Sat)
C'est là un vrai dont d'Dieu de pouvoir s'exprimer d'vant tous ces gens
Autant rester vrai pas jouer un role ou s'donner un genre
C'est dans nos cœur dans nos rue que les vraies rimes naissent
Loin des stars à la con de la jet set du gratin et tout le show buziness
Le vrai combat c'est façe à toi même que tu l'livres
Dieu n'a jamais souhaité qu'il soit si "essai d'survivre"
C'est chacun sa merde, au fait je serai quoi sans FF
Comme un gosse livré à lui même et seul et loin de sa mère
Ça part dans tout les sens comme lors d'une orgie
Dès que j'commence à ecrire sans savoir ou j'veux en venir
Conscient qu'au quotidien tout s'complique
Qu'une fois qu'moi et les miens qu'moi et ma clique
On n'aie plus temps a perdre qu'on soit tous comme speed
Plus j'connais mes gars plus j'aime ces chiens ok
Plus j'connais les femmes et plus j'aime les chiennes
Faut pas m'en vouloir fallait bien que j'fasse ma bulle
FF toujours sur les fils du rasoir tel un alcoolique funambule

(Menz)
Putain trois ans c'était long
Ça a laissé comme un manque
Peu importe ton sexe ton âge ta couleur ton compte en banque
FF revient cherche plus à comprendre
D'où provient ces liens
C'est aller trop loin
C'est l'histoire sans fin
Merci à Dieu de nous avoir sorti de la misère
A jour tout c'que j'ai vecu et vu l'faire
Ya plus d'mystère j'compte bien rester dans la même filiaire
Ne pas trahir les miens et resprésenter les même gars qu'hier
Tu m'croyais mort et enterré
Ouais dans tes rêves
Face à ceux qui tiennent les rennes on s'élève
On révèle c'que tous pensent tous bas
Au fait on célèbre nos rues, nos styles de vie de dingues
Que t'aimes ou pas
Plus l'travail est dur j'en suis plus qu'fier
Quand les gens s'reconnaissent en ces phrases
Et les reprennent comme une prière ça m'dépasse
Comme une garce qui s'dit prète à baiser avec moi parce que
Je fais parti d'FF de mars

{au Refrain}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:52

L'amour du risque :
98 pour la FF
Toujours les mêmes envies pour tout le monde
Tout le monde se dit
Putain, je rêve de ça, si la vie me l'offrait
J'aurais sûrement moins de mecs à coffrer
La nuit, c'est différent
Tu croises moins de regards souriants

{Refrain:}
Avec nos vies de chien
Y a de quoi faire des histoires sans fin
La rue en fond, plus vrai que les infos
Du vécut enfin, tu connais le refrain
On a faim, et rien n'est prêt de changer sauf
Les gueules des bouffons sur les billets
Si on s'en sort, ça changera pas la face du globe
On est juste des têtes brûlées à la conquête du monde
Pas des modèles, on essaie tous de se faire une place
Si Dieu veut, nous aussi un jour on sera en place

La nuit, les yeux sont braqués
Poursuivi par la baque, et
Faut marquer des points pour l'amour du risque
Aujourd'hui, c'est clair, la vie c'est risqué
A tous les coins de rue, y a un flic planqué
Les jeunes ont plus rien à foutre, pensent à estanquer
Le soir, les loups sortent de leur tanière
Ont le vice, la manière, partent en ballade
En BM, y a pas de salade
Un bon plat de magasin de sport
C'est parti pour la cascade
Une patrouille de sécurité veille
Le coup se fera plus tard
Pour l'instant, ça bombarde, à la dard-dard motus
Mission : faut exploser des radars 220 sur l'autoroute
Même pas le cafard, j'dirais plutôt qu'ils se marrent
En fumant des pétards
C'est l'heure de se rassasier, direction le centre-ville
Sur le chemin quelques belles filles
Y paraît qu'avoir une grosse voiture, ça les attire
Tire le frein à main pour le délire
Dans l'action, un petit sourire
Pour savoir si y a bon, y a pas pire
Que des sans-pitié partis pour un fou rire
Bien, mais elles doivent partir
Et eux ont un travail à faire
Ils doivent manger, ça leur donnera des forces pour le danger
D'entrée, les fous veulent tout saccager
Brûlent des feus, ça va mal se passer
Les flics vont les obliger de se ranger
Rien à perdre, ils veulent leur échapper
Pas moyen de les tromper, serrés de trop près
Appuie sur le champignon pour pas se faire attraper
Encapés, l'entrée d'autoroute la plus près
Pas de chance, un barrage, ça met la rage
Plus de magasin de sport, la nuit au poste
L'amour du risque dans un monde

{au Refrain}

De même que mes potes
Je vois tout de mes yeux rouge sang
Le décor d'où je sors est louche
Comme mes gars, faut pas que je bouge sans
La nuit, le mande change, Dieu
Et nous, on zone sans enjeux
Je suis aux anges
En disant que je viens de là où les gens sont dangereux
Entre amoureux du risque, on se comprend
Avant que tu risque, j'te dis
En classe, personne l'apprend
Sans gène ni genre la nuit
On nuit aux gens qui commandent aux...
Chacun se dit, l'argent faut que j'en mange
Comme Belmondo ou Jean-Paul Gautier
Plus rien à foutre, mec
Tant qu'y a le pactole, nique tout
Y a pas que toi qui lutte dans le béton
Viens dans le coma, l'ami
Des mômes où ils crament comme à Singapour ou Miami
Une fois la lune pleine, tous plein d'alcool
Mes gars déconnent, décollent, coincent des cognes
***
Conclusion, on se colle des feuilles, fume
Puis certaines des filles parlent trop
En gros, on dîne, on baise, on picole

Chaque quartier compte son QG
Ses tripots, ses jeunes en mandat de dépôt
Les nerfs à fleur de peau, le manque de pot
On connais le topo ici-bas
On y est habitués
Comme ces hommes en habit bleu qui ont tué
Qui se font innocenter après ça
Dur d'avoir foi en la justice
On s'enlise tel le Titanique
La misère se répand de façon titanesque
Dis-toi que ce qui m'arrive, je ne l'ai pas choisi
Rester docile ?
Non, mais tu veux pas que je me laisse baiser ?
Aussi ici, pour les parents, y a de quoi s'en faire
Même les jeunes les plus braves ont leur entrée en enfer
On représente pour l'envers du décor
Je rap au nom des miens
Et dès demain, je continuerai encore
Ça rapporte pas des masses
J'avoue, je fais ça par amour du risque
On reste les mêmes dans la vie comme sur disque
Au micro en lâche le bras ?
Je prend conscience de l'enjeu
Sans fuir ma vie de clebs

{au Refrain}

Si on s'en sort, ça changera pas la face du globe
On est juste des têtes brûlées à la conquête du monde
Pas des modèles, on essaie tous de se faire une place
Si Dieu veut, nous aussi un jour on sera en...

Faut plus qu'on saigne encore
Les miens, je les aime
Pour eux, j'espère fort, sans dire hyper-fort
Je sais que mon groupe est fort
On est pas des exemples
Ma vie, c'est du freestyle, man
Nique Babylone
Garde la tête froide, mécréant
Sois pas mesquin, mais quand
Les alarmes sonnent toute la nuit...
J'y fais plus attention
Elevés dans le bruit, les mômes sortent
Comme la transpiration
A chaque respiration, ma hargne monte
Je rap pour la bravoure
Par amour, tu sais
Mais faut qu'on mange, frère qu'on savoure
Bols de caviar s'éloignent du système bagnard
J'ai vu trop de vies pourrie, des charognards sourire
Merde, c'est comme une guerre, un hold-up
Mon mic en fer, voilà à quoi il sert
Mettre à terre, serrer des pinups
FF se dresse plus dure qu'un téton
En tant que chacal à l'affût
Dans la jungle de béton
Je tire le frein à main, les mains moites
Sales, comme Luciano
Rap en rafales armé de la vérité
Ça gène les idiots
A la tienne, poto
Sort la JB de sous le siège
FF déballe quatre cent coups
Le démon nous tend des pièges
Tentés par le diable
Les fruits de la défense, mais pas défendus
Je me dis que pour voir mes ennemis le crâne fendu
On veut notre dû, bordel
L'oseille, tellement je l'aime
Je pense qu'y faut d'elle, fou d'elle
Vois tout ce qui se passe à cause d'elle
FF un clan de survivants sortis des rues sans futur
Réunis les frères et sœurs comme points de suture
Don Choa
Normal, rien ne change

{au Refrain}

Si on s'en sort, ça changera pas la face du globe
On est juste des têtes brûlées à la conquête du monde
Pas des modèles, on essaie tous de se faire une place
Si Dieu veut, nous aussi un jour on sera en...

{au Refrain}

Si on s'en sort, ça changera pas la face du globe
On est juste des têtes brûlées à la conquête du monde
Pas des modèles, on essaie tous de se faire une place
Si Dieu veut, nous aussi un jour on sera en place

Tu l'as fait...
C'est la FF, en 98
Sauf les gueules des bouffons sur les billets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:53

Imagine :
hé bourgeois imagine toi deux minutes speed sans blé,
tu n'as plus qu'un moyen pour en faire dealer,
tu n'as plus que ça pour vivre,
mais rien pour commencer donc avant tout
faut trouver qui peut te l'avancer,
une fois que c'est fait tu transporter le produit,
t'es en sueur mais tes pieds savent toujours où te conduire,
ton coeur bat vite, en chemin tu réfléchis à comment tu te conduis,
tu disais que tu le ferait plus mais ça
c'est reproduit, bref pas le temps d'avoir de regrets,
pas le temps de rêver, faut tirer un max,
préparer les packs, t'es seul contre tous
et pres.
c'est dur mais c'est plus fort que toi, c'est vrai, avant de filer de chez toi, tu vois les placards et le frigo vides, la haine te monte!!, tu sors vite, tu vas faire le fric, tu fais gaffe ca peut toujours foirer même quand tu connais le trafic,
toujours dans la même branche: le hash, c'est la même guerre pour les places,
les même clients qui passent et qui t'branche, ca y est c'est reparti, le temps tourne, rien n' a changer pour toi a part la nouvelle flicaille qui tourne, une fois que tes heures sont finies faut qu'tu rentre mais là t'as encore besoin d'vendre, car le peu de sous que tu a tu dois l vendre ou l'rendre, tes parents te questionne ils veulent savoir si tu a manger, c'est fous mais tu leurs dit"beaucoup" c'est fous mais souvent tu as beaucoup mentis ; histoire que personne s'inquiete, tes rêves la vie les a aneantis et quand t'y rêve t'as envie d'tirer mais aussi de rester en vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:54

Histoire sans fin :
(Don Choa)
Si tu supportes pas le chaleur
Sors de là ! Apporte une arme
T'es en sueur ou juste au bord des larmes
Cascadeur bordelique Don FF section on nique on bat
Rien à foutre des putains d'élections
Hardcore comme le déclenchement d'une putain d'érection
Suite au déhanchement d'une putain tout court
J'sais pas ou j'cours
Franchement tout m'saoule
J'suis pas cool cool
On m'dit tu es fou fou hum
Aller roule roule
Mon crew troue
Prends pas de risque tu l'as bien senti
Vendre des disques ne nous a p't' être pas rendu gentil
Bandit d'bandit le stress devient palpable
Attaque à table mais j'marche sans par-balle
Pur jus d'ruelle piquant pour un plat relevé
Ceux qui nous traitent de mal élevés
Pourraient ne pas s'en relever
Merci Dieu juste pour être en vie
Une pensée à ceux enfermés ou toujours en fuite

{Refrain:}
FF c'est l'histoire sans fin des gars sincères
Arrivés de nul pars on sabotte tout en cinq cinq
Ca monte au cerveau comme un bon mélange
Ca déménage, ça laisse des traces dans les méninges
Attention danger

(Le Rat)
On a pas des guns mais si tu veux vas-y dégaine
Tue nous devant les jeunes pour qu'à la fin ils te dédaignent
On a connu aucune des guerres mais au cas où on sera des gaines
Dis nous qu'est-ce qui pèse ce sera pas à la one again
C'est pour tout mes frères morts
Et ceux qui sont grace à Dieu encore sain et sauf
Ceux qui vivent marginalement
Tout c'qui aiment quand ca chauffe
FF tout ces qui est-ce
On essai d'interpréter c'qu'on écrit magistralement
Pur béton style comme à l'ancienne qu'on s'tate
Mais ou est la belle existance ça fait contraste
Ca fait quoi, ca fait qu'on crache
On s'tue à la tache comme toi, penses tu qu'on s'gache
Tout le monde sait à peu pres c'qu'on vaut
Et ce que nous voulons
2000 fréro FF c'est du chaud bouillon
Mais une fois ton poste m'en respecte toi et ton pote
Quand l'adrénaline monte faut pas qu'ca bloque
On n'arrive de nulle part et sabote tout en cinq cinq
Quand le son flingue on fait ça à la vrai et l'dédie à nos zinzins
FF c'est l'histoire sans fin on t'parle de c'qui chlingue le plus
Quand le son flingue

{au Refrain, x2}

(Sat)
C'est là un vrai dont d'Dieu de pouvoir s'exprimer d'vant tous ces gens
Autant rester vrai pas jouer un role ou s'donner un genre
C'est dans nos coeur dans nos rue que les vraies rimes naissent
Loin des stars à la con de la jet set du gratin et tout le show buziness
Le vrai combat c'est façe à toi même que tu l'livres
Dieu n'a jamais souhaité qu'il soit si "essai d'survivre"
C'est chacun sa merde, au fait je serai quoi sans FF
Comme un gosse livré à lui même et seul et loin de sa mère
Ca part dans tout les sens comme lors d'une orgie
Dès que j'commence à ecrire sans savoir ou j'veux en venir
Conscient qu'au quotidien tout s'complique
Qu'une fois qu'moi et les miens qu'moi et ma clique
On n'aie plus temps a perdre qu'on soit tous comme speed
Plus j'connais mes gars plus j'aime ces chiens ok
Plus j'connais les femmes et plus j'aime les chiennes
Faut pas m'en vouloir fallait bien que j'fasse ma bulle
FF toujours sur les fils du rasoir tel un alcoolique funambule

(Menz)
Putain trois ans c'était long
Ca a laissé comme un manque
Peu importe ton sexe ton âge ta couleur ton compte en banque
FF revient cherche plus à comprendre
D'où provient ces liens
C'est aller trop loin
C'est l'histoire sans fin
Merci à Dieu de nous avoir sorti de la misère
A jour tout c'que j'ai vecu et vu l'faire
Ya plus d'mystère j'compte bien rester dans la même filiaire
Ne pas trahir les miens et resprésenter les même gars qu'hier
Tu m'croyais mort et enterré
Ouais dans tes rêves
Face à ceux qui tiennent les rennes on s'élève
On révèle c'que tous pensent tous bas
Au fait on célèbre nos rues, nos styles de vie de dingues
Que t'aimes ou pas
Plus l'travail est dur j'en suis plus qu'fier
Quand les gens s'reconnaissent en ces phrases
Et les reprennent comme une prière ça m'dépasse
Comme une garce qui s'dit prète à baiser avec moi parce que
Je fais parti d'FF de mars

{au Refrain}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:55

Haute tension :
{Refrain:}
Fin de soirée, boite concert, haute Tension
Propre autour, crane ouvert, haute Tension
Les larmes d'une mère mettent sous Haute Tension
FF Marseille sous Haute Tension
Le matos sous le siège Haute Tension
Civils CRS, Haute Tension
Les sacs pleins de billets, Haute Tension
FF Marseille sous Haute Tension

(Menzo:)
Il paraîtrait que nos propos sont violents
Mais la vie reste cruelle
Comme le viol d'une fille dans une ruelle
Un jeune que les flics passent à tabac et virent au violet
Vois tu tous ces gosses qui de plus en plus tôt se mettent à voler
Qu'est ce que vous vouliez que vous étés désoles
Mon rap lui restera dur, quitte à vous affoler
Et si ça te gène, suce mon beau
Depuis que je suis venu au monde j'ai rien vu de très beau
J'ai vu des potes qui sont tombes très tôt ou très bas
Mène un terrible combat et jure de pas se faire ron-ba
Parce qu'ils ne comprennent pas
Dur de pas se faire baiser
Parfois blesser dans leur chair
Mais tous prêts a se dresser
Ils se disent agresser quand on livre nos pensées
Sur le gouvernement quand on se lâche ouvertement sans retenue
Quel intérêt on a ce qu'on a que l'ordre soit maintenue
Vu que leurs promesses sont jamais tenues

(Don Choa:)
Sous Haute tension mais vivant par la grâce du Très Haut
Prend le courant tu repars froid ou très chaud
Moral Zéro, ils se font rare les héros
On a que des mots pour te secouer comme un rail d'Hero
Larme, Lame, Rasoir, Matraque, Batte de Base-ball
Chatte mouillée, seins qui bougent et fesse chaude
Séries d'électrochocs, Transaction de Coc,
Attente de verdict, réquisitoire du proc'
J'entends de drôles d'histoires mon pote, juste trop vraies
Je crie vive la zone et fuck le progrès
J'ai si peu d'essence et tant de choses a cramer
J'ai si peu de temps avant que je me taise à jamais
Je peux pas me calmer mec
Je veux la ramener, texte armé de haine
Met ton cran de sureté
C'est quel toupet, c'est bien dans notre intention
Don Choa, FF Haute Tension

{au Refrain}

(Le Rat Luciano:)
Qu'est ce qui met Sous Haute Tension ?
Baiser une inconnue sans Manix
Foutre un suisse dans un neman d'un GSX
Quand je commence la ou toi tu t'arrête
Quand y a les civils en face et dans les poches les restes de barrettes
Vie dure, argent et mains sales frère ça forge
Et puis tu peux pas imaginer tout ce que les miens savent faire
Faut que je respecte ça fort
Trouver le bonheur la ou il est la et peu importe sa forme
Aller chercher les armes
Se retrouver au volant d'un bolide ou voir Mère verser des larmes
Tout ça met sous Haute Tension
Comme un fusil à pompe pointer vers soi
Ou apprendre que son môme est en détention
Dans la famille y a besoin d'argent y a déjà rien
C'est comme voir la mort de près et de l'éviter de rien
Etre sous Haute Tension quand même on aime bien
Comme chacun des citoyens on veut dominer le monde des que ça vient
On désire produire de l'effet, profiter
Car la vie est la plus grande fortune que Dieu nous aient donne
C'est pas tire d'un roman mais inspire de réels fait
Au bon endroit, au bon moment
Est ce comme ça que l'histoire se fait ?

(Sat:)
Tu crois avoir à faire aux chanteurs a la croix de bois enfoiré ?
T'as quatre clebs toujours aux abois ouais enfoirés ?
Ça vient de Mars, pas celui de phaneuf
Mais de ces rues qui sont peut être à tétra hydro cannabinole
Merci a tous de me donner ma chance
Maintenir mon groupe vivant entier
C'est pas un jeu mais on est pas la pour plaisanter
Pour ceux qui nous ont quittés avant l'heure
C'est à souhaiter qu'ils aient trouver mieux ailleurs
Ça sera pas bien dur, ici y a plus d'allégresse
Les jours se ressemblent comme 2 gouttes d'eaux ou presque
On espère que la misère régresse
Mais cette pute brise plus de foyer que de maîtresses
De Mars on part en croisade contre l'état avare
C'est la même merde aux quatre coins de France et de Navarre
Je fesserais sur ceux qui se mettraient en travers de mon groupe
De mes buts, ni le fric, ni la dope et encore moins une pute
Prend le bien ou mal ça m'est bien égal
Je continuerai même si elle rendrait nos phases illégales
T'aime tant mieux, T'aime pas tant pis
De toute façon qu'est ce que ça change vu qu'on s'attend au pire
FF, y a plus d'enjeu hormis sauver nos pauvres victimes
Par les temps qui cours est devenu dangereux
Etes vous prêts, espèce d'enfoirés êtes vous prêts
Moi je suis prêt

{au Refrain, x2}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:56

Filles flics descente :
Sat:
Un petit pour la route
Comme a dit un gars !
Tant que tu vis, tant que tu reste bien
Ça donne un truc à dire
Ouais ! C'est bien ça.

Je dois rien à personne
Si ce n'est à dieu, ma mère, FF, mes enfoirés et moi-même, mes frères
Ceux qui remplissent nos salles de concerts
Ce public qui se fie à la sincérité de nos disques
Je peux pas prétendre tout comprendre ou tout connaître
Je parle que de moi, de ma vie de façon honnête
Je mérite pas la légion d'honneur
Pour narrer ce qui se passe autour
Respect une fois de plus à tous ceux qui m'entourent
Merci à tous ceux qui me donnent force et amour
Quand je suis à cour !
A tous ceux que je saoule et qui en demande encore
J'aimerais avoir les moyens de faire plus
Pouvoir vous dire plus
Mais aucun de nous n'a la science infuse
Parfois j'aimerais parler d'autre chose
Que de frics de cul
D'histoire de drogue à la con de flics de rue !
Même quand je divague, je retombe sur mes pattes
En deux dires retour à la case départ
Je parle de quoi de filles de flics de descentes
De fric de briques de banques
Chaque fois que mon stylo pleure
De joie ou de douleur
Cet encre c'est un peu de mon sang qui se vide
Même s'il en a pas la couleur.

Le Rat:
Buenos Dias, faîtes ce que bon vous semble
Ecoutez ou haïssez ce qu'on ressent,
Ceux d'en bas comprennent
Car ce qu'on vit se ressemble
Lyrics haute tension
Ça parle de filles, flics et descentes
On parle de Saïds que nous sommes
Ça va durer jusqu'à ce que l'heure de notre mort sonne
Toi qui es de la zone tu le sais
Le sang, l'émotion prend le pas sur la raison
Comme l'alcool sur le sang,
Là où je vis ça parle de putes
Ou de filles clean, de cochonnes aimant le kiki
Et même de Lil'Kim
De ce qui dirige le monde
Le liquide, le blé,
Est-ce qu'on l'aime ? Oui kid
Lorsqu'on cause ça part dans tous les sens
De l'heure où l'alcool nous décompose
A celle des descentes
Les enquêteurs de la crime
De ceux qui les descendent
Si t'es plus sous terre
C'est le moment de redescendre
Qu'est-ce qu'on fait ?
On rit, drink, brime, fume, trime, track et rime
En venant chez nous tu te demanderas
Où c'est que tu as atterri ?
Dans un énorme asile
Ou au cour de la vraie vie

{Refrain:}
On parle de...
On cause de...
Ça parle de...
Ça cause de...
On parle de quoi ?
On cause de quoi ?
Ça parle de quoi ?
Ça cause de quoi ?
On parle de...
On cause de...
Ça parle de...
Ça cause de...

Don Choa:
Ça parle de filles, flics, descentes
Fric, Brinks et banques
Quand on a besoin que de drink,
Papier, shit et encre
J'arrive habillé pas très chique mais je rentre
Et quand je ris, tu crois que c'est un tox
En pleine crise de manque
La limbri et les soucis te hantent
Ou le vice te tente ?
C'est que nos vies sur pages
Que le son se propage !
Imagine si on sort tous un matos militaire
Tu mets ça dans la rubrique sport ou faits divers ?
Le réel c'est pas les séries policières ou les info
Je voudrais niquer la fille du commissaire dans sa twingo
Tête dingo sans flingot
Cherche les lingots d'or
Sache lingo max. chasse dans le gringo d'or !
Tu te sens mal ou tu salives ?
Tu te sens seul et tu balises ?
En pleine nuit on arrive
Mon armée de salauds te salue
Rien à foutre de tes règles ou estimations
Seul le tout puissant connaît notre destination

Menzo:
Dans notre quartier sur les murs
Y a tout un tas de phrases
Et si je le voulais
Je pourrais en faire mes propres phrases
T'y trouves souvent des prénoms
Suivi d'un je t'aime
Ou bien j'te baise ou suce moi
Pour les plus extrêmes
Crois pas que l'état ou les flics soient en reste
Cherche bien, tu trouveras vite des
"On vous nique, on vous déteste"
Signé les petites pestes
Les même prêt à te sortir un bout ou une lame
Dès que tu les testes !
Certain appelle ça la cour des miracles
Ceux qui n'y sont jamais venu
Crois qu'on s'est fait la guerre
Comme l'Iran et l'Irak !
Y en a pour tout le monde
Même pour Jacques Ch...
En fait-on parle de tout et de n'importe quoi
Dès qu'on fume ce sh... !
Des coups qui pourraient nous rendre riches
Envoyé derrière les barreaux
Tous ceux qui échouent
Et ici tous ceux qui connaissent ces récits par cœur
Au point de se confondre parfois avec
Clyde et Bonnie Parker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:57

Entre deux freux :
(Don Choa - Le Rat Luciano - Menz - Sat / Pone)

(Menz)
La rue nous surveille et observe telle une camera
On veut tous le million et la Porshe Carrera
Peut importe le moyen par lequel on y accèdera
Est ce pour le Diable ou les Anges qu'on cèdera ?
Est ce que c'est dans l'travail où l'blizz que l'on finira ?
Une nécessité au paradis ou en enfer qu'on ira ?
Seul la valeur de nos actes nous l'indiquera
C'est encore trop tôt pour le dire
Qui vivra verra

(Sat)
S'il y a un paradis c'est qu'il y a un enfer
S'il ya du bien c'est qu'il ya du mal
S'il ya un Dieu c'est qu'il y a un Diable
Je suis pris entre les deux feux
C'est un peu le lot d'chacun faut faire avec
C'est inévitable.
Pris entre deux feux quand une garce me dit :
" J'me fous que t'ais une gonze vas y serres moi "
Pris entre les deux feux lorsque mes gars me disent
" Vas y fumes bois ça fait du bien "
Alors que c'est mauvais pour moi
C'est l'histoire à qui veux tu que je m'en prenne
Or mis à moi même
Personne ne me force ni ne m'entraîne
Qui que tu sois tu restes le seul maître à bord
De ce jour de ta naissance jusqu'à celui de ta mort
On a tous une tâche à accomplir
Que ce soit en bien ou en mal
J'ferais mon truc avant de partir
Rejoindre les Anges au cieux
C'est tout ce que je vous souhaite
Que brûler en enfer, quoi qu'on y ai déjà peut-être

(Don Choa)
C'est une histoire de haine et d'amour
Je brûle entre ces deux feux
Tu ne vois pas le point rouge entre tes deux yeux ?
Je me rassure si tous oçn se contente de peux
Les limites sur le pouce ça te rends nerveux
Boulots sérieux donne sales gamins
Rentres dans le rap comme deux doigts dans un sac à main
Si on te tire dessus de chaque côté de la rue
Couches toi sous les balles tu sais qu'on s'entretues

Refrain :
Il étais une fois entre ciel et terre
Entres dans un monde nouveau comme si c'était hier
Entre paix, guerres, rires et prières
C'est comme ça qu'on vit entre ciel et terre
Je me souviens de tout comme si c'était hier
Vers par terre pour un animé en terre
Vas, dire aux Anges qu'ils ont l'art d'animer la guerre
Que c'est comme ça qu'on vît entre ciel et terre

(Le Rat)
Quelque soit l'âge, le sex ou l'niveau d'étude
La vie fait de nous ce qu'on est y a pas de quoi partir en couille
...
Tant qu'on a la volonté, la liberté d'choisir pas d'inquiétude.
Nous apprenons jour et nuit la vie entre ciel et terre
On peut répondre non et oui
Aimer mère et père
Evaluer le pour et le contre
Se retrouver haut et bas
Perdre ou retrouver son corps lorsqu'on est entre le bien et le mal
Ce que la vie offre à la vie
Nourris pas tout le temps l'espoir
On croit aux amours tolérances douceurs et joies
Y a aussi le côté morose
Haine humeurs noires angoisses fureurs craintes tristesse et désespoir
Chaque choisie ses valeurs sa manière d'être voir
Son code moral son code de vie son clan son devoir
J'dis ces trucs histoire de faire savoir
Ce que c'est de ne savoir que faire
A part se servir de son savoir

(Menz)
La vie te donne et elle te reprend aussitôt
Y a t-il pire que la destiné d'un nécessiteux
Dans la pauvreté totale ils ont la force et garde et résiste
Garde la foi en eux et je les félicites
On a pas toujours ce squ'on mérite
Pas toujours à manger dans la marmite
Là le mal et le bien sont spécifiques
Tentent le peuple pour voir ses limites.
Entre ciel et terre ça s'agite

Refrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:57

Barbès :
Mon quartier c'est bien plus que çà c'est l'été
L'été plus facile de se laisser caresser
Pour s'enfoncer dans le ventre de la ville
Les quartiers chauds c'est plus docile
Nouveau pélerinage
Amis touristes visitez mon village

Barbès me monte à la tête

Si vous craignez la chaleur humaine
j'ai bien peur que dans mon quartier la canicule vous gène
Toutes ces mâcheuses de noix de kola
Erotiques à vous donner le palud
Dans les rues sombres ne vous laissent pas le choix
On n'y voit bien plus clairla nuit venue

Déchiffrer les légendes urbaines, s'abandonner, tout recommencer
Venez dans le 18ème vous faire chahuter, vous réoxygéner

Barbès me monte a la tête

Les flammes de Barbès, les drames de Barbès
Les charmes de Barbès, la came de Barbès
Les femmes de Barbès, les larmes de Barbès

Barbès me monte à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:58

Aux absents :
Garde la foi, fréro
Faut y croire, frère
Des frères partent
Pour nos disparus
Des frères partent
Victimes de la rue
Des frères partent
Pour nos disparus

{Refrain:}
Aux absents
Unis à la vie à la mort
Ensemble on rit
Les proches pleurent
Loin des yeux, on reste près du cœur
Tous bourrés
On se remémore le bon comme le mauvais
Voir un ami pleurer

Il y a le bon, le mauvais
Les malheurs se suivent
Dans la rue, des âmes veulent se sauver
S'en sortir dans ce monde
Pour pas crever
S'unir à la vie, à la mort
Pouvoir grandir plus fort
Mais tu sais
Ce qui se passe dehors
La poisse est proche
Un soir nous prend un proche
Putain, c'est moche
Que peux-tu faire?
Notre couleur de peau cloche
Les journées s'enchaînent
Les grandes geules ne savent pas
? faudrait que les gens s'occupent de leurs problèmes
Il est loin de nos yeux
Loin de nos cœurs
Parfois défoncés
On se remémore le passé
Qu'est-ce que s'est vraiment passé
Ce matin où tu nous a laissé
A cause d'une chienne mal dressée
Je passe une pensée
Pour mon frère offensé
Délaissé par des magistrats de pédés
Dans une ville où règne le front de la haine
Je place une dédicace pour mon frère Blaze
Dans mon cœur
Chaque jour que Dieu fait
Je pense à mon pote loin de moi
Il y a que dans le cœur ou dans mes rèves
Que je peux le serrer dans mes bras
Garde la foi fréro
Je sais que tu as la force en toi
Ta deuxième famille t'oublie pas
Le son tourne bien
Le sang des miens coule
La chance sourie aux mêmes
De nos jours rester cool
Pas possible
Cousin, tu le sais, non
Les frères tombent
Frères dans les tombes
Il reste leur noms
Loin des yeux
Pourtant dans les lettres
J'entend sa voix
Des larmes tombent
C'est mon choix
De rester proche
Même séparés
Je trahis mes potes?
Non, ça se verrait
J'aimerais être près de lui
Pour qu'il voie l'ami pleurer
Les absents manquent un maximum
Quand on y pense, la vie elle continue
Mais quand même
Juste pour les souvenirs d'enfance
Dur d'oublier
Je suis formel
Les morts naturelles, c'est fini
Toujours histoires de criminels
A cause des minettes pleines de rimelles
Tu peux manger la gamelle
Eh gamin
Les gars ont même des jumelles
Les temps changent
Le bordel augmente
Le mal règne, hante
Les mères et les familles présentes sur cette terre
Des frères disparaissent jeunes
Le deuil tourne dans les quartiers
Et nos cœurs en pleurs et pas seuls
Le malheur prend l'ampleur
Le bonheur fout le camp
Range ton mouss On fait partie du même camp

{au Refrain}

Au sein des sanctuaires
Jeunes et pauvres
On se considère en tant que frères
Unis à la vie à la mort
Fiers et solidaires
Devant nos galères
Injustices, bavures de la police
Potes de jadis
Devenus jaloux qui te maudissent
Avec le temps
Tu apprends à protéger tes amis
En cas de hajah tu sautes
Quitte à risquer ta vie
Tout n'est pas rose
Tout n'est pas triste non plus
Dans les rues on passe des rires
Aux sanglots quand on a trop bu
Une fois de plus
Des bons à outrance
Je pense aux absents
Impatient de les revoir
On garde l'espoir
Et faut y croire, frère
Ce qui te détruit pas t'endurcit
Prouves-nous-le
J'en serai parmi les plus heureux
Et sur ce je poursuis
Poursuis avec lui j'en ai traversé
Mes versets lui sont adressés
Je nous revois au lycés décompressés
Tandis que les autres étaient en cours
Loin de mes yeux
Tu reste près de mon cœur pour toujours
Chaque jour que Dieu fait
Je pense à mon pote loin de moi
Il y a que dans le cœur ou dans mes rèves
Que je peux le serrer dans mes bras
Garde la foi fréro
Je sais que tu as la force en toi
Ta deuxième famille t'oublie pas
Tant de visages indélébiles
Hantent mon esprit
Proches partis
Absences dures ressenties
Trop de gens manquent à l'appel
Les jours de fête attendent sans fin
Les larmes pénètrent
Et changent bien des têtes
Aux disparus
Pour nous leur fin n'est pas heureuse
Auprès des corps
Des cris, des pleurs
Paroles pieuses, garde la foi
Seul reste le souvenir chaque soir
Un chant d'honneur
Pour qu'ils vivent dans nos mémoires
Unis à la vie à la mort
Pour les absents
Savoir que des frères partent
Aux disparus
Ça fait un choc
Pour les absents
Unis à la vie à la mort, l'amis
Des frères partent
Nous sommes tous dans la même merde
Pour toujours, ça fait un choc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 16:59

Art de rue :
Gloire à l'art de rue
Jusqu'au bout art de rue

{Refrain: x2}
Ambiance scandale danses de vandales
Sans nous vient la chaleur
Gloire à l'art de rue
Dj, Breaker, Bboy, Graffeurs, Beatbox
Jusqu'au bout art de rue

Le thème c'est art de rue dédié à c'qui pratique et c'qui aime ce putain
d'art de rue
C'qui dance sur la piste sur la pierre ou à la zone
ceux qui mixe c'qui parle sur la zic et c'qui tague sur le fourgon
C'est un mode de vie, quelque chose qui nous rend sérieux
Un besoin unique vécu jour et nuit
On désire toujours faire mieux, vu que la vie n'est qu'un test
Et que toutes les situations sont complexes
On pense et l'esprit dit fais le, fonces tant qu'on respire et qu'on est libre
... Y a qu'a oser vieux !
Savourer l'existence comme on peut, l'essentiel est de faire c'qu'on aime et
comme on veut
Morveux le rap c'est bon quand tu fais ça par amour mais pas quand ya
beaucoup de fric en jeux
On s'en rends comptes qu'une fois coincer dans le cercle vicieux,
C'est un salut aux Anges et aux Dangereux
C'est un salut aux jeunes de France de la zone et de l'opéra
Aux anciens qui ont pratiqués l'art de la danse comme 5.D.A
Ceux qui taguent sur les trains les murs crades et là où sa craint
Comme sur les palais ou commissariats
Salut à ceux c'qui parlent sur d'la musique, c'qui décrivent joie, angoisse, haine
et amour
San méthodes précises, sans être alléché par l'appât du gain
Mais juste parce qu'ils en éprouvent le b'soin
On en a marre de rire j'veux gloire en l'art de rue
Dédié aux gens durs et à tous ceux de ta rue
Le thème c'est art de rue
Dédié à c'qui pratique et c'qui aime c'putain d'art de rue

{au Refrain, x2}

Scandale, vandales, y a les porcs et les guis art de rue bordelique
Ta reconnues notre style ou tu connais pas,
Fais qu'on est là, dégommez ça, faites des débats, étonnez
Moi, n'est ce pas les gars, faites Des dégats, déconnez pas
3eme millénaire rien qui change beeboy
Dédicacé à ceux qui rappés sur Beatbox
Maintenant les MC veulent tous parler d'la même chose
Mais ils font pas baigner leurs textes dans la même sauce
On explose, extorque, exporte, explore, s'extorque, s'exporte, versport, et fuck.
Si t'aimes pas le rap, c'est quoi qui t'déranges ?
Tu veux peut-être nous abattre, c'est ça qu'ils te demandent ?
Des petites phrases et des phases face au drames de la rue
On s'en bal' tu t'sens mal si tout crame c'est d'l'abus ?
Les ordures pensent qu'on est bon qu'a prendre, vendre des drogues dures
Qui s'approchent ressentes la mort sûre, morsure.
Le truc s'est forgé dans la pénombre, l'attente était longue
Gouttes l'élixir, bois une gorgé et tombe
Ta r'connue ce putain d'art de rue,faut le suivre à la trace ou pas le perdre de vue
Dédié à ceux qui dorment pas et la Z.O.N.E, D.J.E.L.S.2O.N.S.O.U.N.E
J'entends dire que nos hommes sont synonyme d'échecs
C'est vrai que chez c'est plutôt ouvriers qu'architectes
Que nous payons en liquide et rarement par chèques
Gardons la foi dans ces périodes où tout est secs
Ne nous fous pas dans la merde on lâchera pas le steak
On la déjà dit mec c'est nous contre eux
Sans doute t'aimes pas mon ....?
et on est jamais deux dans nos ruelles seniors ne vient pas qui veux
Notre politique ont l'ignore,dans nos quartiers c'est sauve qui peut
Si ça va pas on s'en remet à Dieu
Que sa puissance exauce nos vœux
Que la voix s'adonne aux rues et dans cet art qui tue
Sa a encouragerés tout ceux qui ont cru
Ma famille Fonky.F et le crew dans ce monde où tout est flou
On essaieras de faire notre trou.
FF ambiance scandale, danses de vandales, destin de vandales
Tous poussés par la dale,dans c'qu'on entreprends faut etre des morfales
Y a toujours une faille
Gloire à l'art de rue.

{au Refrain, x2}

Nous sommes amenés, j'aurais pu me passer d'aller à l'école
D'fumer d'la drogue ou boire d'l'alcool
Mais comment m'passer d'rapper sur ma vie,
C'est tout ce qui constitue encore un des rares truc qui m'anime
J'ai pas confiance en l'argent ça passe d'un compte d'une main
D'une poche à une autre, on peut même s'entretuer le notre
J'fais pas confiance aux femmes ça passe d'un homme à un autre
De l'arrière d'une caisse d'un lit à un autre
Marre note que dans nos têtes c'est le bien des autres c'est le vrai désordre
Pour preuve je rappe des trucs qui n'ont rien avoir les uns avec les autres
Ici c'est mensual Man's World
J'm'en rends comptes quand je suis au plus mal
Je suis pas douer pour le vol ni pour l'deal
J'rappe pour vivre c'est toujours mieux que d'avoir les flics qui m'poursuivent
J'fais pas ça pour les femmes ni avoir trop d'fans
Ni pour voir ces rimes casser le profane
J'en veux Gloire à l'art de rue si tu voyais c'qu'on voit
Je suis prêt à parier que t'exprimerais les même fais qu'moi
On est pas si loin du k.o ni à l'abri d'être au plus bas penses y au cas où
Tu serais amené à fumer c'quon fument, voir boir c'quon voit boit, vivre c'quon voit,
Dehors c'est la guerre même si tu ne veux pas l'croire
Y a aussi d'l'amour dans mon rap même si tu ne veux pas le voir
Dédié à nos rues, la vie sans dégage, tout ce qui exprime la rage et tout nos apaches
Fonky Family, l'histoire continue
Jusqu'au bout dans l'art de rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 17:00

Cherche pas à comprendre :
Dans la vie
Cherche vraiment pas à comprendre
Faut que tu vois ça, que tu le vives
Les jeunes vont te surprendre
On a du vice à revendre
Et du pognon à prendre
L’Etat nous baise
Et tu le sais, on va se défendre

Cherche pas à comprendre
Je dis ce que je vis, et ce que je vois
Y’a pas que la mauvaise volonté
Qui t’écarte de la bonne voie
Dieu sait qu’ici bas
On a pas toujours le choix
Dans ma tête c’est l’orage
Même si la pluie ne tombe pas
J’ai suivi un droit chemin
J’ai pas besoin
Qu’on me félicite pour ça
Le malheur ne reste jamais loin
Le destin n’a pas béni les miens
La nuit tombe
L’impression d’être seul au monde
Ce soir le chacal erre
Comme un chien
Entre deux rondes de condés
Le trottoir est désert
A part des clochards par terre
Le lon des murs
Cartons, couvertures
Les temps sont durs
A côté je vois passer des Mercédes
Et des Z3
Y’a des sous
Le tout est de savoir où
Et comment les prendre
On a fait a fendre les pierres
Le coeur serré, frère
Cherche pas à comprendre

Cherche vraiment pas à comprendre
Faut que tu vois ça, que tu le vives
Les jeunes vont te surprendre
On a du vice à revendre
Et du pognon à prendre
L’Etat nous baise
Et tu le sais, on va se défendre

Catapulté dans ce monde
Où la rage est à la mode
Bracage, arnaque de code
Les jeunes veulent faire de la caille
Dans la rue ça mène des batailles
Où un type et sa mort
Est pire que la mort elle-même
Histoire de came
Pour mes frères, ça sera un drame
Faudrait peut-être sonner l’alarme
Les gosses n’ont plus rien
Font crâmer des arbres
Demain auront-ils des calibres
C’est la rage mon frère
La vie a un goût amère
Fait gaffe où sa travaille par derrière
Observe toujours tes arrières
Ou tu finis en galère
Dans la rue, plus que des coups en traître
Plus rien à faire
Plus rien à perdre
La prison c’est plus l’enfer
Tout gosse t’es plein de rêves, d’illusions
Puis la merde à la maison
T’ramène vite à la raison
C’est comme on est dans la vie
On fait pas toujours ce qu’on veut
Trop d’inégalités
Gosses de l’illégalité
On s’en sort comme on peut
A l’école ils font tout
Pour que tu laches prise
Ils disent qu’il y a pas de débouchés
Pas de boulot dans les entreprises
On mise sur le Hip Hop
On tente de s’éloigner des traffics
A ras, frère
Les flics rappliquent
Franchement, j’ai rien à me reprocher
Mais savoir que des potes pourraient plonger
Me donne mal au coeur rien qu’à y songer
Le danger vient pas que de nous
On nous considère
Du mauvais côté de la barrière
Quest-ce que tu peux faire
Avec un petit frère, une mère
Qui ne peut plus travailler
C’est clair, par tous les moyens
Faut ramener la caille au foyer
Je fais pas dessins
J’essaie pas de nous faire passer pour des saints
On est comme on est
Ce depuis qu’on est né
C’est pas terminé
Des mecs partent
D’autres arrivent dans le circuit
Parmi eux
Peu finissent leurs jours vieux
Heureux et remplis
Je prie
Pour que la situation s’améliore
Qu’on se retrouve tous plus tard dehors
A rouler sur l’or
Sans effacer le passé
Je te garantis que même plein
Jamais de la vie j’oublierai d’où je viens
Hé, hé, hé, c’est compris ?
Jamais de la vie on oubliera d’où on vient

Et yo
Y’a les lois, la rue
Et les lois de la rue
Les nécessités, contraintes
Petites putes qui portent plainte
Filcs fachos fâchés
Popo cachés
Fouilles musclées
Insultes raciales
Bref des nuits gachées
Je donne ma vision des faits
Vue de l’intérieur
Prends pas peur
Si tu comprends pas
Viens, faut que tu vois ça
Trop de Robocop
Même la poulette en robe
Genre wonderwoman
Et stup, portrait bande
Vrai caïd, ouais man
Mais personne nous contrôle
Vraiment à part le fric
Le sale fric
Question de sous
Plus vifs qu’un sale flic
Rien ne marche
Riches narguent
Chenapent je chasse avec hargne
Caillasse charme
Sur la justice on s’acharne
Pourquoi? la rage, mon frère
Tourner la page sur les bavures, non
Comment faire
En restant dur envers le système
Plein de mystères
Niveau ministère
De la jeunesse
Beaucoup de jeunes en poster
Dans les bureaux
Et combien derrière des barreaux
Ou dehors planqués dans un coin
Avec une piquouse ou un garrot
Que ça plaise ou pas
Je représente la délinquance
Un impertinant de plus faisant
Offence aux conséquances
J’emmerde les ?
Mon arme ??
??
Des potes se retrouvent en prison
Pourquoi? ma foi le fric
Non, c’est pire des fois les flics
Manquent de proies
Les villes du FN en profitent
Les cons de képis
Traquent les fumeurs de shit
Et laissent libre
Les tueurs de petites
Trop de fuites
Dans le pays presque foutu
Si je parais grotesque ou fou
Je m’avoue pas battu
Nos familles ont toujours combattu
Sur le terrain
L’Etat voit que son intérêt
Et les jeunes deviennent des parains
Y’a des vrais, y’a des faux
Je parle des fous-furieux
Restons sérieux
Tuer un humain... hum curieux
Bref qui te cause c’est semplemsi de la FF
Il sont ni vendeurs de dope, ni SDF
Laisse des feuilles
Pour l’équipe du trèfle à quatre feuilles
Suivie de près par IAM et le 3ème Oeil
Pourquoi mes paroles sont vulgaires
Et je reste fier
Au rap français
Tu veux le savoir ma soeur ?
C’est la rage, mon frère
Cherche vraiment pas à comprendre
Faut que tu vois ça, que tu le vives
Les jeunes vont te surprendre
On a du vice à revendre
Et du pognon à prendre
L’Etat nous baise
Et tu le sais, on va se défendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
$igN
Mc en Veille
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Age : 25
Localisation : ...Ici...
Date d'inscription : 02/04/2006

MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   Dim 4 Juin - 17:02

Voila pour la FF si vous avez d'autres textes a rajouter vous rajouter dans CE topic !!

éviter le flood !!
vous donner juste votre avis mais rien d'autres les débat c'est dans parlement du bitume quelqu'un flood je suprime sans demander !!
parce que je vais faire le ménage alors saliser pas !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myrapp.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fonky family (plusieurs)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fonky family (plusieurs)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fonky Family
» Connexion de plusieurs ordinateurs à internet en même temps
» alimenter plusieurs pédales
» comment insérer plusieurs instruments dans un seul kontakt
» Spirit : The Family That Plays Together (1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art-2-rue :: "LES BACS" :: Lyrics-
Sauter vers: